4 minutes

Dans la gestion de projet Agile, et plus particulièrement en méthode Scrum, on retrouve à chaque fin de sprint la sprint rétrospective. Ce moment d’échange est crucial pour l’équipe projet. Afin de rendre cette rétrospective vraiment utile et de ne pas faire perdre de temps à l’équipe de développement ou au Product Owner, le Scrum Master se doit de poser les bonnes questions, et ensuite laisser réfléchir l’équipe ! Découvrez tous nos conseils et méthodologies pour réaliser des sprints rétrospectives Scrum utiles et agiles.

 Les questions à poser lors d’une sprint rétrospective agile

La rétrospective agile permet de faire le point sur les différents éléments du tableau kanban réalisés pendant l’itération, ainsi que sur l’incrément créé et l’avancement du projet : quels éléments se sont bien passés ? Que peut-on améliorer pour notre prochain cycle itératif ?

Les échanges entre l’équipe sont donc primordiaux pour cette réunion. 

📌 C’est d’ailleurs l’un des grands principes rédigés dans le manifeste agile

Les individus et leurs interactions, de préférence aux processus et aux outils.

Mais attention, pas n’importe quelles interactions ! Il faut toujours privilégier la création de valeur, même au sein de votre équipe agile. Et poser des questions fortes en fin de sprint permet d’obtenir des réponses utiles, créatrices de plus-value ! 

Mais qu’appelle-t-on une question forte ? Existe-t-il des méthodologies dans les méthodes agiles pour formuler des questions à grand impact ? Découvrez nos trois astuces pour formuler des questions qui feront avancer votre équipe pour les prochaines itérations de leur projet.

Astuce n°1 : posez des questions ouvertes

Si vous souhaitez faciliter et encourager la réflexion de votre équipe Agile lors de votre rétrospective Scrum, il vous faut éviter les questions fermées. En privilégiant des questions ouvertes, vous permettez à l’équipe développement, au Product Owner et au Scrum Master de rassembler leurs idées et d’émettre leurs points de vue sans les cloisonner. Vous gagnez ainsi en agilité !

📌 Une question ouverte est une question à laquelle nous ne pouvons pas répondre par oui ou par non.

Astuce n°2 : en fin de sprint, posez des questions courtes et simples

Chacune de vos questions ne doit contenir qu’une seule idée. De cette manière, votre équipe pourra centrer 100% de sa réflexion sur un sujet précis, et ne pas se perdre en cours de route. Bien entendu, il n’existe pas de bonne réponse à vos questions. Mais en construisant des questions claires, vous être certain d’obtenir une réponse ciblée. Être agile signifie, dans notre cas, faire simple !

Astuce n°3 : laisser à vos équipes le temps d’analyser le sprint

Un moment de silence n’est pas un temps mort, au contraire ! En laissant s’installer un temps de calme, vous créez un espace libre et donnez à votre équipe l’opportunité de rassembler leurs réflexions. Faire preuve d’agilité c’est aussi se montrer flexible et laisser des temps de préparation à vos équipes agiles.

📌 Vous pouvez compter jusqu’à 10 dans votre tête avant d’interroger les personnes de votre équipe.

L’intérêt d’une sprint rétrospective ?

Cette dernière étape du sprint a donc lieu en fin de chaque sprint, et dure environ 3 heures. Elle vient en complément des daily metting (réunions quotidiennes) ! Peu importe le type de projet sur lequel vous travaillez (développement logiciel, projets classiques ou bien projets au forfait), cette réunion se réalise en fin de chaque sprint, et se trouve dans le planning de chaque membre de votre équipe projet.

Pourquoi faire une rétrospective en fin de sprint agile ?

Ce moment d’échange entre les membres de l’équipe projet (l’équipe de développement, le Scrum Master et le Product Owner) permet de prendre du recul sur tous les évènements ayant pris place pendant l’itération. 

📌 En étudiant les éléments qui se sont bien déroulés et ceux qui, au contraire, ont pu bloquer pendant le cycle, votre équipe sera capable de proposer ses propres axes d’amélioration pour les prochains sprints ! Sans cet événement il sera impossible de faire progresser votre équipe.

Pour organiser correctement votre sprint rétrospective en suivant la méthode Scrum, il vous faut penser à plusieurs éléments en amont à la réunion.

Les objectifs de la réunion dans la méthode Scrum

Pour gagner en agilité sur votre projet, vos sprints rétrospectives doivent être organisées et répondre à un objectif clair et identifié par toute l’équipe. L’objectif global est, bien entendu, l’amélioration continue de vos processus internes, afin de rendre votre développement plus efficace et assurer une bonne cohésion d’équipe.

Bien que votre réunion dispose d’un objectif global, il peut être intéressant de définir un sous-objectif pour chacune de vos rétrospectives. De cette manière, vous pouvez adapter vos réunions à l’actualité du projet, et vous permettez à vos équipes de changer de point de vue d’une réunion à l’autre. Vous cassez ainsi la monotonie de ces réunions et gagnerez en efficacité ! 

📌 Par exemple, votre objectif de sprint rétrospective peut-être :

  • L’amélioration des processus internes à l’équipe,
  • Les développements supprimés d’une itération à l’autre,
  • L’amélioration de la communication entre les membres de l’équipe,
  • La mise à jour de la Définition Of Done,

Pour engager au maximum votre équipe, vous pouvez les impliquer dans le choix du sujet qui sera traité lors de votre rétrospective Scrum ! Vous pouvez, par exemple, afficher un tableau dans l’espace commun (avec 2 colonnes, mettant en avant les points positifs et les points à améliorer) Votre équipe pourra y coller des post-it au cours du sprint, à chaque fois qu’une nouvelle question se posera. La préparation de la réunion se fait ainsi pendant le sprint, ce qui est un grand gain de temps ! Et de cette manière, il sera plus simple de susciter des changements positifs dans votre équipe agile. 

Récolter les points de vue de chaque membre de l’équipe Scrum

Lors de votre sprint rétrospective, il est important de prendre en compte le point de vue et laisser parler chaque membre de l’équipe de développement. Car chaque personne peut avoir un avis différent sur le même sujet ! Et chacun de ses avis vous fournira une piste d’amélioration à implémenter dans votre équipe projet. 

Bien entendu, il ne faut pas hésiter à recadrer ceux qui freinent ou stoppent la discussion. En récoltant les feedback de votre équipe, vous serez ainsi capable de décider ensemble des actions à implémenter pour adopter une approche agile et vous améliorer continuellement.

Identifier les éléments ayant bien fonctionnés et les améliorations possibles 

Pour être certain de voir des résultats d’ici à votre prochaine rétrospective, vous pouvez sélectionner 2 à 3 actions à mettre en place pendant le sprint suivant : laisser la qualité primer sur la quantité. Pensez également à définir des KPIs, qui vous permettront de mesurer l’efficacité des décisions prises. Enfin, laissez votre équipe décider de la manière dont seront implémentées ses actions ! Être responsable d’une action impliquera forcément plus votre équipe, et créera l’engagement.