4 minutes

Depuis plusieurs années, je travaille sur l’optimisation de cycle de vie logiciel. À travers mes expériences, je me suis rapidement rendu compte que l’Intégration Continue est un processus indispensable !  En effet, elle assure la qualité, la sécurité et le délai de mise à disposition des applications. 

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous expliquer ce qu’est l’Intégration Continue. Mon objectif est de vous montrer pourquoi vous devriez l’implémenter dans vos équipes ! Vos développeurs vous diront merci.

Efficacité

Qu’est ce que l’Intégration Continue ?

L’Intégration Continue est une pratique utilisée en développement de logiciel. Elle est d’ailleurs considérée comme un élément essentiel dans un environnement de développement agile !  

Elle consiste en l’intégration des changements apportés aux codes de vos applications de manière continue. Ici, vous intégrez la phase de tests automatisés au flux de déploiement. L’objectif est de détecter et corriger le plus rapidement possible d’éventuelles erreurs.

📢 Vous n’avez plus à vous soucier du nombre de développeurs ou les fréquences de mises à jour : grâce à l’Intégration Continue (ou CI, pour Continuous Integration), votre projet global reste valide et fonctionnel. Avec la CI, vous pourrez accélérer le développement de votre application tout en garantissant la qualité du code.

L’Intégration Continue : cas pratique 

Imaginons le scénario suivant : vous travaillez sur un projet de développement, en vous appuyant sur Git pour contrôler vos versions. Il vous faut en permanence une version fonctionnelle et valide de votre projet. Cette version est contenue dans la branche principale.

Schéma d’une branche principale, avec différents développements pendant l’Intégration Continue.

📢 Chaque développeur va pouvoir créer une nouvelle branche, liée à la principale, pour travailler sur des caractéristiques précises ou mettre à jour du code. Ainsi, une fois leur travail finalisé, ils n’ont plus qu’à fusionner leur branche à la branche principale via une “Merge Request” !

Par exemple, supposons qu’un développeur crée une nouvelle branche, ajoute ses modifications et casse des fonctionnalités préexistantes. Puisque vous n’utilisez pas des processus d’Intégration Continue, votre développeur n’a ni outils ni moyens pour identifier son erreur. Il va donc appliquer sa modification sur l’intégralité du projet, et causer des dégâts !

 Son erreur va avoir plusieurs impacts :

La version actuelle de votre projet ne fonctionne plus ! 

L’équipe va perdre du temps pour identifier et rectifier le problème. Par ailleurs, le développeur sera pointé du doigt pour son erreur, ce qui ne l’encouragera pas à travailler sur les prochaines modifications.

Enfin, pour ne rien arranger à la situation, aucune des nouvelles branches créée ne fonctionnera !

Vous l’aurez compris, une simple erreur entraîne de nombreux désagréments pour toute l’équipe, ainsi que pour le développement de votre solution !

Pour éviter ce scénario, deux possibilités s’offrent à vous : 

  1. Vous pouvez renforcer la validation manuelle de chaque branche, en désignant un ou plusieurs référents.

Cette solution n’est cependant pas recommandée, car elle impactera négativement votre productivité. En effet, votre équipe n’a pas le temps de contrôler et valider l’intégralité de chaque branche à la moindre modification : cela se répercutera sur votre rapidité de commercialisation.

  1. Pourquoi ne pas adopter l’Intégration Continue ? 

Grâce à l’Intégration Continue, vous pourrez réaliser automatiquement des vérifications sur la totalité de votre projet ! 

Avec la CI, vous pouvez exécuter votre pipeline à partir de n’importe quelle branche. Par ce biais, les nouvelles mises à jour seront intégrées au projet (via une “Merge request” ou une “Pull Request”), seulement si toutes les étapes de l’Intégration Continue sont validées ! 

Chaque projet possède ses propres critères de validation, matérialisés dans ce que l’on apelle des jobs, composant le pipeline de la CI. Les jobs les plus communs permettent de vérifier :

📌 La qualité du code,

📌 Les tests d’unités, d’intégration et fonctionnels,

📌 Les vérifications de sécurités (statiques et dynamiques),

📌 Le packaging et la compilation,

📌 Les scans de dépendances,

📌 Le respect de licence,

📌 La détection de secrets non chiffrés,

📌 …

Vous vous en doutez, il existe de nombreux outils open sources pour exécuter ces jobs. GitHub propose une liste, bien entendue non exhaustive, d’outils nécessaires à la création de votre Intégration Continue 👇

https://github.com/cicdops/awesome-ciandcd 

Les avantages de l’Intégration Continue

L’essayer c’est l’adopter ! L’Intégration Continue vous apportera de nombreux bénéfices, avec des impacts positifs sur votre produit mais également sur vos équipes. Pour n’en citer que quelques-uns : 

📌 Vous donnez la possibilité à vos développeurs de vérifier leur travail.

📌 En utilisant l’Intégration Continue, vous améliorez la qualité de votre code.

📌 Pour vos équipes, la confiance augmentera car vous éviterez la diffusion des bugs.

📌 Vous assurez que les critères requis par le client sont atteints.

📌 Lors de chaque mise à jour, vous exécutez rapidement un grand nombre de tests.

📌 Enfin, vous permettez aux développeurs de s’impliquer à 100% sur leur tâche centrale : développer !

Conclusion

Je pense que vous l’aurez compris, l’Intégration Continue est une réelle plus-value, qui augmente le degré de confiance dans la solution développée !

Pour conclure, il me semble important de rappeler que l’Intégration Continue n’est autre qu’un ensemble de job composé d’outils spécialisés ou de scripts. Par ce biais, vous pouvez intégrer vos logiciels de manière continue, automatique et optimale ! 

📢 Chaque Intégration Continue est différente. Elle doit répondre aux besoins de votre équipes, de vos activités, ainsi que s’adapter à vos objectifs et problématiques ! 

Alors, qu’attendez-vous pour passer le cap et implémenter une stratégie d’Intégration Continue dans votre entreprise ?