5 minutes

Si je vous dis Open Source, ça vous parle ? Ce monde fantastique où tout est accessible librement pour tous ? Où la collaboration est au cœur des processus et permet l’innovation continue ?

Le DevOps est souvent associé à l’Open Source. Et pour cause ! En combinant l’automatisation des procédés avec l’intelligence collective, vous ferez des étincelles. Vous ne savez pas par où commencer et quels outils open source utiliser ? On vous explique tout ! 

Qu’est-ce que l’Open Source ?

Avec l’avènement des ordinateurs et du développement logiciel, deux courants distincts ont vu le jour. Nous distinguons aujourd’hui encore les logiciels et développements propriétaires des développements Open Source. Mais quelles sont les différences entre ces deux courants, et pourquoi ces deux branches ce sont créées ?

L’origine de l’Open Source

Le mouvement du logiciel libre (ou free software en anglais) a été initié par Richard Stallman vers la fin des années 1970. Ce mouvement se bat contre l’idée de propriété dans le monde logiciel : pour ses partisans, les logiciels ne devraient pas être propriétés d’une personne, mais au contraire ouverts à la modification par tous. Selon eux, ce n’est que de cette manière que les logiciels peuvent évoluer et répondre aux réels besoins et contraintes des utilisateurs.

Ce n’est qu’en 1998 qu’apparaît le terme Open Source. Dérivé du courant du logiciel libre, jugé parfois trop restrictif, ce mouvement a vu le jour pour mettre en avant le fait que le développement logiciel a un coût, et que liberté du monde informatique n’est pas synonyme de gratuité ! 

L’Open Source fournit une approche plus réaliste des avantages du logiciel libre, et se concentrant sur les bénéfices pour les développeurs et laissant de côté les connotations politiques et philosophiques.

Les valeurs du courant

Pourquoi prendre le parti de l’Open Source ? En adoptant des logiciels développés selon ce mouvement, vous pouvez tirer de nombreux bénéfices pour vos projets et vos équipes.

📌 Diminuez le coût de vos projets : en utilisant des logiciels nécessitant peu d’investissement financier.

📌 Restez indépendant sur le choix de vos technologies : l’écosystème Open Source est vaste. De plus, vous pouvez coupler vos logiciels et développements open source avec des logiciels propriétaires, ce qui décuple vos choix technologiques ! Vous gagnez ainsi en flexibilité.

📌 Soyez maître de vos évolutions : profitez de développements collaboratifs et choisissez dans quel sens vous souhaitez faire évoluer vos logiciels. Vous pouvez ainsi innover plus rapidement ! 

📌 Possédez la connaissance : le code source des logiciels open source est accessible par tous. Vous pouvez également prendre part aux évolutions sur ces produits. Tout est fait en complète transparence.

📌 Assurez vos arrières : les codes Open Source sont analysés par des centaines de personnes, les failles sont rapidement détectées et corrigées. La qualité est également meilleure, car le code évolue en permanence pour s’adapter aux besoins des utilisateurs.

Bien entendu, utiliser des outils open source va demander un investissement en temps supérieur à des outils propriétaires. Il faut rester à l’affût des évolutions et bugs rencontrés par les autres utilisateurs.

Open source et DevOps : combo gagnant

Maintenant que nous sommes au point sur l’Open Source, voyons quels bénéfices vos équipes DevOps peuvent en tirer. 

Facteur de flexibilité pour les équipes

On vous a expliqué que l’Open Source est le monde de la collaboration, du partage et de l’amélioration continue. Toutes ces valeurs se retrouvent également dans l’univers DevOps.

La culture DevOps s’appuie sur 5 piliers, décrits pas l’acronyme CALMS. Cette culture promeut le partage des informations entre les équipes de développements et les équipes opérationnelles. 

Combiner DevOps et Open Source est un gage de flexibilité pour vos équipes. En effet, elles pourront profiter de l’amélioration continue des logiciels et codes Open Source, sans pour autant renoncer aux logiciels implémentés en amont !

Sécurité : ajouter du contrôle à toutes les étapes du DevOps

Avec des codes vus et revus par des centaines de personnes, vous pouvez être certains que le moindre bug aura été repéré, analysé et réparé dans les plus brefs délais ! Vous travaillerez ainsi sur des logiciels de qualités et plus robuste.

C’est pareil pour les failles de sécurité : plus la communauté est active derrière un code ou un logiciel Open Source, moins est grand le risque de rencontrer une faille de sécurité. Vous pouvez commit sur vos deux oreilles ! 

Comme le code est accessible et visible par tous, l’identification des possibles failles est bien plus efficace, de même que leur correction.

Quels outils open source choisir ?

Il existe de très nombreux logiciels Open Source dédiés aux développements. Nous vous présentons ici ceux utilisés et validés par nos équipes DevOps chez Go2Scale !

La gestion des contrôles des sources

Git est un logiciel open source de gestion de versions décentralisé qui suit l’évolution des fichiers sources et garde les anciennes versions de chacun d’eux sans rien écraser.

Git permet de gérer des projets simples jusqu’aux projets les plus complexes. Avec Git, vous pouvez manager tous vos projets grâce à un système de branches, commandé localement sur votre machine et de manière indépendante.

Vous pouvez également cloner vos dossiers de travail. Cela permet à différentes personnes travaillant sur un même projet de développer en local les nouveaux éléments, avant de les pousser dans la branche principale et de les rendre visibles au reste de l’équipe !

Les tests, l’intégration continue et l’automatisation des déploiements

En utilisant GitLab, vous pouvez gérer plusieurs pans de vos développements DevOps. Pour commencer, les échanges en équipe sont simplifiés. Vos équipes vont trouver sur la même interface les problématiques dépendantes du projet (les tickets), nommées Issues, avec tous les commentaires liés.

GitLab facilite également l’intégration et les déploiements continus, processus clés des développements DevOps. Grâce au CI/CD, les déploiements sont plus fréquents et plus fiables. Vos codes, testés plus régulièrement et de manière automatisée, sont plus sûrs. 

Sans oublier l’utilisateur final, qui est gagnant aussi ! En effet, il bénéficie de mises à jour plus régulières, et donc d’un produit répondant toujours à ses besoins.

 La gestion des conteneurs

La promesse de Docker est un développement prédictible et efficace. Comment ? Tout simplement en supprimant des tâches répétitives et présentes dans tout bon développement qui se respecte. 

En vous appuyant sur des images Docker, vous pouvez créer en quelques clics des conteneurs vous permettant de faire tourner n’importe laquelle de vos applications. Et cela fonctionne peu importe votre environnement de travail !

Monitoring

Le dernier pan du DevOps : le monitoring. Comment savoir si les éléments que vous implémentez dans votre entreprise fonctionnent et apportent réellement des améliorations si vous ne prenez aucune mesure ?

Dans nos équipes, nous utilisons Grafana. Combiner à ElasticSearch, cet outil open source vous fournit un tableau de bord complet et vous permet d’analyser en un clin d’œil les améliorations apportées par les outils que vous avez installés.

Enfin, vous pourrez bénéficier de Prometheus. Ce logiciel libre permet de stocker vos métriques. Vous pourrez ainsi créer facilement des alertes, et également interroger vos données en utilisant un langage de requêtes simple, PromQL.

Le conseil de la fin

N’hésitez pas à rejoindre notre communauté Discord ! Nous échangeons quotidiennement avec des passionnés et nous répondrons à toutes vos questions sur les outils Open Source dédiés aux DevOps.

Il n’existe pas de boîte à outil magique, seulement des outils qui sont plus ou moins adaptés à vos projets. Venez discuter avec nous pour définir quelle configuration est la plus adaptée à vos enjeux DevOps !